BcommeNature : Interview de Barbara, la créatrice de la marque

31 Mai 2018 | Par Odile | Développement durable, Ma vie Autrement

BcommeNature : Interview de Barbara, la créatrice de la marque

Bonjour Barbara

Cela fait déjà quelques années que nous nous connaissons et que je suis ton engagement pour des produits de beauté et pour la maison naturels. J’ai déjà eu le plaisir de t’interviewer à deux reprises ( Mai et Novembre 2014) 4 ans déjà !

Je suis très contente de te revoir aujourd’hui et de pouvoir partager avec mes lecteurs la suite de tes engagements, tes coups de cœur sans oublier tes coups de gueule.

Bonjour Barbara

Cela fait déjà quelques années que nous nous connaissons et que je suis ton engagement pour des produits de beauté et pour la maison naturels. J’ai déjà eu le plaisir de t’interviewer à deux reprises  Mai et Novembre 2014) 4 ans déjà !

Je suis très contente de te revoir aujourd’hui et de pouvoir partager avec mes lecteurs la suite de tes engagements, tes coups de cœur sans oublier tes coups de gueule

Barbara de BcommeNature

  • Au cours de ces dernières années, comment as-tu continué à développer B comme nature et qu’est- ce que tu as appris au contact de tes clients et des participants aux ateliers ?

Bonjour Odile, je te remercie de partager mon univers et mon désir de valoriser le végétal.

Il m’a fallu depuis 2014, faire face à un changement de nom. Chez MademoiselleB est devenu BcommeNature, malgré la charge de travail que cela a généré, je remercie aujourd’hui ce groupe de ventes de cosmétique en ligne. Loin de me décourager, j’ai redoublé de motivation, revu mon modèle économique et me suis concentrée sur le local. C’est tout d’abord le contact direct, les rencontres, les échanges avec mes clients(es) qui m’animent, mon site reste un support via lequel j’essaie de transmettre des recettes faciles à mettre en œuvre pour donner envie aux internautes de progressivement changer leur mode de consommation. Le site BcommeNature permet toujours de se fournir en matières 1ères bio, la plupart sont le fruit d’un petit producteur aux simples travaillant en partenariat avec un naturopathe, ses produits sont de vrais petits trésors de plantes médicinales (sauvages et cultivées)

Mes clients(es) me permettent de gagner en confiance, de me soigner de mon souci de perfection en restant dans la simplicité. Elles et ils sont une source intarissable d’inspiration. J’adore ces moments partagés où nous échangeons nos astuces et idées pour une vie plus saine et plus joyeuse.

  • Je te suis sur Facebook, je rage de ne pas habiter plus près de chez toi : participer à un de tes ateliers me fait très envie. Pour nous qui ne peuvent pas aller à Calais raconte-nous comment un atelier se passe : ambiance, fabrication produits, convivialité….

La magie de Facebook me permet effectivement de rayonner un peu en dehors de Calais, j’ai d’ailleurs quelques copinautes que je ne connais que via ce réseau. Je pense que les photos d’atelier parlent d’elles-mêmes.

J’attache une réelle importance à la simplicité, la bienveillance et le partage. Un atelier débute toujours par une petite présentation de mon parcours, une sensibilisation aux produits conventionnels, à la réduction des déchets et à une valorisation du végétal et du faire soi-même.

Par exemple, les Ateliers du Vendredi Soir commencent par un apéro-grignotages (faits maison) durant lequel je présente les propriétés des matières 1ères que l’on utilisera, leur multiples utilisations et les précautions d’usage. Je prends le temps de répondre à toutes les questions et on passe à la formulation du soin. Les participants(es) repartent avec la recette afin de pouvoir la refaire en toute autonomie, je reste disponible pour les accompagner à distance si besoin.

  • La conscience des gens pour la nocivité des produits de beauté issus de la pétrochimie a-t-elle augmenté en 4 ans ? Sont-ils à la recherche d’autres produits plus sains et plus naturels ?
Oui sans aucun doute ! je pense que les consciences s’éveillent et que les consommateurs sont plus soucieux de leur Santé et de la Planète qu’il y a 4 ans. Il faut néanmoins faire attention, je ne suis pas la seule à l’avoir identifié et des entreprises en profitent pour faire du greenwashing. Je ne peux que conseiller de décrypter les étiquettes pour ne pas se faire avoir.
  • Est-il facile de fabriquer ses produits de beauté à la maison ? A-t-on besoin de matériel spécial ? Fabriquer ses produits de beauté devient-il facilement une habitude ? Quelles économies pouvons-nous réaliser ?

Il est tout aussi simple de formuler nos produits hygiène et cosmétique que de cuisiner. D’ailleurs, c’est par l’alimentation que doivent commencer les changements de consommation. Il serait ridicule de prendre soin de sa peau en se nourrissant de produits industriels, je partage à ce titre, quelques recettes de plats, biscuits à préparer en toute simplicité pour se maintenir en bonne santé. Ils sont accessibles dans la catégorie Blog/Régalons-nous de mon site BcommeNature.

Il n’est pas nécessaire dans un 1er temps d’investir dans une batterie de matériel, j’invite à débuter avec ce qu’on a déjà sous la main (bol, cuillères, verre doseur et balance de cuisine) à condition de tout passer à l’alcool avant. Je répète souvent que ce changement d’habitude doit avant tout être un plaisir, si ce n’est pas le cas, ça ne se transformera pas en habitude. Il faut reconnaitre que le faire soi-même exige d’être un peu organisé(e). Pour la lessive, je recommande d’en préparer 3 litres, de la conditionner dans 3 bouteilles et pas dans un unique bidon de manière à remettre une fabrication en route lorsque l’on en a vidé 2 bouteilles. On apprend au fil de nos expériences à développer des stratégies qui nous permettent de devenir des pro de l’organisation et d’ainsi de progresser sur la réalisation d’autres produits. A ce stade, on peut s’offrir un petit kit de matériel, on aura identifié nos besoins.

Il est difficile de chiffrer les économies réalisées, elles dépendent de la composition du foyer mais il est évident que faire soi-même coûte vraiment, vraiment moins cher et que la réduction des déchets est significative.

  • Peut-on toujours trouver sur ton site BcommeNature, la matière première pour fabriquer ses produits de beauté ?

Oui bien-sûr, je transmets aussi pas mal de recettes et de méthodologies pour réaliser ses propres matière 1ères. Lorsqu’on a la chance d’avoir un jardin, il est tout à fait possible par exemple de réaliser de formidables macérats huileux.

  • Peut-on imaginer (et rêver) dans une vingtaine d’année, un grande proportion de femme qui fabriquerons leur produits de beauté et les produits pour la maison avec un grand retour au naturel et à la simplicité ?

Pour être tout à fait honnête, je pense que d’ici une vingtaine d’années, nous n’aurons plus trop le choix ! L’ère du tout pétrole va s’effondrer, les ressources sont épuisables mieux vaut s’y préparer et vivre joyeusement de changement J

  • Une question très personnelle : comment le développement de ton activité à contribuer aussi à changer ta vision du monde, de la société, des choix à faire ? Peut-on vivre presque en autonomie, même en ville ? Y aurait-il un sujet que tu aimerais partager ?

J’ai l’habitude de dire que je suis une rescapée de la consommation J

Je suis depuis 7 ans à mon compte et je ne vis plus avec le même salaire confortable que m’apportait mon précédent emploi. J’ai revu de façon générale mes habitudes, je n’achète que ce dont j’ai besoin, l’acte d’achat n’est plus un geste irréfléchi destiné à assouvir un plaisir. Je cherche toujours du seconde main avant d’acheter neuf plutôt artisanal et éthique. En faisant attention à la dépense des énergies j’ai pu réduire considérablement mes factures, je n’ai plus de voitures je me déplace en vélo et emprunte un véhicule si nécessaire. Le bilan est que je suis plus Heureuse ainsi, avoir moins de besoin a aussi modifié mon rapport à l’argent, de ce fait je ne cours plus après un salaire, j’organise mon temps comme je le souhaite vraiment et peux en faire profiter quelques associations dont je partage les valeurs.

On peut tendre vers une autonomie en ville, on trouve maintenant des jardins partagés, des collectifs de partage de matériels… on avance vers la sobriété heureuse !

Je cherche maintenant à devenir autonome sur la production énergétique.

  • Quelques conseils aux lectrices pour préparer sa peau naturellement au soleil ?

J’invite les personnes intéressées par ce sujet à lire l’article Adoptez l’attitude soleil sur mon site.

J’y livre tous mes secrets pour se passer des crèmes solaires gorgées de nanoparticules, pour booster et conserver un joli bronzage et si des questions persistent, il ne faut surtout pas hésiter à les laisser en commentaire, je me ferai un plaisir de répondre à tout le monde.

Merci Barbara, d’avoir consacré de ton temps à Plus de Coton. Et bravo pour ta démarche et tes engagements. J’espère pouvoir assister très prochainement à un de tes ateliers.

Ce fût un plaisir Odile de répondre à ton invitation, je te remercie de m’avoir choisi comme interlocutrice et serai heureuse de te recevoir à un de mes ateliers lors d’un passage sur notre Belle côte d’Opale.

Au plaisir de pouvoir accompagner tes lectrices et lecteurs dans leur changement de consommation !

« Vivre simplement pour que simplement d’autres puissent vivre » Gandhi

Pour suivre Barbara de BcommeNature

Site : https://www.bcommenature.com/

Facebook : https://www.facebook.com/BcommeNature

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir une adresse mail valide
Veuillez saisir un message