Des produits naturels et faits maison dans ma Salle de Bain.

17 Mai 2018 | Par Plus de Coton | Ma vie Autrement

Des produits naturels et faits maison dans ma Salle de Bain.

Être écoresponsable au quotidien, ce n'est pas uniquement trier des déchets et les jeter dans la bonne poubelle. C'est aussi avoir conscience, qu'inconsciemment, le consommateur diffuse en utilisant des produits qui semblent anodins, des substances mauvaises pour la planète et sa propre santé. Le meilleur exemple pour illustrer cette réflexion est la salle de bain. La volonté d'une pièce impeccable et hygiénique est-elle cohérente avec l'engagement de faire de la salle de bien un lieu d'intimité sain au sens écoresponsable ?

Être écoresponsable au quotidien, ce n'est pas uniquement trier des déchets et les jeter dans la bonne poubelle. C'est aussi avoir conscience, qu'inconsciemment, le consommateur diffuse en utilisant des produits qui semblent anodins, des substances mauvaises pour la planète et sa propre santé. A coup de marketing efficace et addictif, les industriels savent depuis des années convaincre les acheteurs. Mais il ne faut pas se fier aux apparences, ni aux odeurs, ni aux textures. Même, s'il est bien difficile de décrypter les compositions chimiques, seul le bon sens peut raisonner. Un savon qui mousse abondamment, est-ce vraiment normal ? Une lessive qui laisse sur le linge une odeur de fraîcheur à long terme, est-ce vraiment normal ?
Le meilleur exemple pour illustrer cette réflexion est la salle de bain. Cette pièce se veut être un lieu sain conçue pour la beauté et la détente. On aime aujourd'hui la décorer avec soin pour en faire un véritable cocon chic, zen, aux airs maritimes, etc. Les choix du linge de toilette, du tapis de bain , et même du rideau de douche sont réfléchis. Qu'en est-il cependant des produits ménagers et de beauté rangés sur les étagères ?
La volonté d'une pièce impeccable et hygiénique est-elle cohérente avec l'engagement de faire de la salle de bien un lieu d'intimité sain au sens écoresponsable ?

Rendre une salle de bain saine naturellement

Désinfectant, détartrant, javel, détergent, ils sont tous présents. Sans juger de leur efficacité, ils sont tous dangereux pour la santé et pour l'environnement. Les symboles présents sur les emballages confirment cette dangerosité : Nocif, inflammable, corrosif, dangereux pour l'environnement, toxique. Personne ne peut l'ignorer, car les avertissements sont là. Il existe fort heureusement des produits naturels qui peuvent sans aucun problème se substituer à ces « empoisonneurs ». Les trois essentiels sont :
  • Le savon noir : Composé d'huiles végétales, le savon noir peut remplacer à lui seul une dizaine de produits d'entretien. Il nettoie, dégraisse, protège tout en laissant une odeur assez agréable. Paroi de douche, baignoire, carrelage, il est l'ingrédient magique utile pour toute la maison.
  • Le vinaigre blanc : Composé d'eau et d'acide acétique obtenu à partir de sucre de betterave, le vinaigre blanc s'utilise pur ou mélangé avec de l'eau, et même du citron. Il est le meilleur allié pour faire briller une robinetterie sans effort. Pour détartrer les pommeaux de douche et les embouts des robinets, il suffit de les laisser tremper, une nuit dans un mélange vinaigre blanc – eau. Associer au bicarbonate de soude, il débouche efficacement des canalisations sans danger.
  • Le bicarbonate de soude : Il est LA substance pure et écologique nécessaire pour rendre la vie possible. Il existe à l'état naturel et intervient dans de nombreux processus nécessaires à l’équilibre de la nature et de notre organisme. Il permet notamment d’équilibrer le pH de notre corps, des océans, etc. Un tel produit est donc particulièrement bon. Il serait bien dommage de se priver de ses bienfaits. Présenté sous la forme d'une poudre blanche, il ravive les couleurs, il neutralise les mauvaises odeurs, mélangé avec de l'eau il devient une pâte récurrente pour nettoyer les lavabos, les bacs à douche et les baignoires.
Bonus, 2 astuces !
  • Savonner un miroir avec de la pâte de savon noir sur un chiffon doux non pelucheux, légèrement humide. Laisser agir quelques minutes, puis avec un chiffon propre frotter la glace jusqu'à la disparition totale du savon. Résultat : le miroir brille et ne craint plus la buée !
  • Déposer quelques gouttes d'extrait de vanille au centre du rouleau de papier toilette. Résultat : le parfum se diffusera à chaque déroulement !  

Faire ses propres produits beautés

DIY : produit de beauté

On aime la texture, l'odeur des produits de beauté, et on espère leur efficacité, car les prix vont du simple au double. Les industriels l'ont parfaitement compris, alors on fait mousser, on rend les cheveux bien lisses, on dépose un voile parfumé sur la peau, on invente des anti-odeurs qui durent 72h. Est-ce vraiment cela l'expression de la beauté ? Faut-il accepter les perturbateurs endocriniens et mettre en danger la santé ? Faut-il empoisonner les nappes phréatiques et l'environnement, car ce qui est rejeté via les canalisations se déverse dans la nature ? L'utilisateur de ces produits chimiques et toxiques devient complice d'une destruction.
Le magazine Que Choisir dans une longue enquête a fait un état des molécules toxiques présentent dans les produits de beauté. La liste est effrayante. Ammoniaque, ou produits de substitution dits “sans ammoniaque”, PPD (paraphénylènediamine), Résorcinol, sont un petit échantillon des cocktails toxiques qui composent les produits de beauté industriels. Juste à titre d'exemple, Le résorcinol est décrit dans une étude de l'OMS comme étant "irritant et sensibilisant pour la peau, les yeux et les voies respiratoires". De plus, ce qui est mauvais pour l'Homme, l'est forcément pour la biodiversité aussi. le PPD a été reconnu comme "très toxique pour les organismes aquatiques" par le Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques. Le silicone, bien que non toxique pour l'homme, est une catastrophe pour l'environnement. Présent dans les cosmétiques pour cheveux et dans les produits solaires, ses molécules sont chimiquement inertes. Cela signifie qu'elles ne sont pas biodégradables. Il leur faudrait 500 ans pour qu'elles se dégradent ...
Alors STOP, il existe là encore depuis des millénaires des produits de beauté naturels et réellement efficaces : huile d'argan, huile de jojoba, huile de coco, huile de ricin, huile d'amande douce, savon de Marseille, salon d'alep, beurre de karité, aloe-vera, … la liste est longue. Chacun de ses produits, peut s'utiliser seuls ou associés. Ils n'ont plus rien à prouver. Leur succès n'est pas le fruit d'une campagne de publicité aux visages retouchés, et à l'éclairage orienté, mais d'une connaissance de leurs propriétés. Il existe de plus en plus d'ateliers qui proposent d'ailleurs de confectionner des cosmétiques uniquement à base de produits naturels et faits maison. Plus de Coton recommande ceux de B comme Nature. De nombreux sites donnent également des recettes très simples pour réaliser un déodorant maison sur Mycosmetik.fr, ou encore un shampooing à la lavande sur Aroma-Zone. Il suffit d'essayer une fois pour se convaincre que la beauté ne dépend pas d'une marque et d'un prix, mais uniquement de produits sains aux bienfaits reconnus et naturels.
Le chemin est tracé, il ne reste plus qu'à l'emprunter …
Prendre soin de la nature, c'est aussi prendre soin de soi !

La semaine prochaine : on vous parle de la coloration végétale, parce que oui on peut se teindre les cheveux avec des plantes et ça marche !

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir une adresse mail valide
Veuillez saisir un message

Retrouvez dans la boutique