Cuisiner avec des fleurs

04 Avril 2019 | Par Plus de Coton | Ma vie Autrement

Cuisiner avec des fleurs

On ne le sait pas forcément, mais il existe 250 variétés de fleurs comestibles. Mises sur le devant de l'assiette depuis quelques années par les grands chefs, les anciens savaient déjà les accommoder et connaissaient bien leurs intérêts nutritifs et gustatifs. L'avènement d'une cuisine industrielle et rapide les a fait oublier, mais la tendance actuelle à plus de naturel et à plus de traçabilité des produits les remet dans la pleine lumière. Nouvelle cuisine ou renaissance, à chacun de choisir !

Cuisiner avec des fleurs est désormais accessible à tous. Cependant, attention, quelques précautions sont nécessaires.

On ne le sait pas forcément, mais il existe 250 variétés de fleurs comestibles. Mises sur le devant de l'assiette depuis quelques années par les grands chefs, les anciens savaient déjà les accommoder et connaissaient bien leurs intérêts nutritifs et gustatifs. L'avènement d'une cuisine industrielle et rapide les a fait oublier, mais la tendance actuelle à plus de naturel et à plus de traçabilité des produits les remet dans la pleine lumière. Nouvelle cuisine ou renaissance, à chacun de choisir !

Cuisiner avec des fleurs est désormais accessible à tous. Cependant, attention, quelques précautions sont nécessaires.

 @Pinterest : Fleurs de Bourrache

Ce qu'il faut savoir 

1- Les fleurs se cuisinent principalement crues. Elles supportent très mal la cuisson. Pour les utiliser chaudes, elles doivent plutôt être intégrées à une préparation, comme une omelette par exemple. Les fleurs de courgettes sont délicieuses en beignets. La primevère donne un goût de miel aux gratins.

2- Certaines fleurs sont toxiques. C'est le cas du muguet. Il faut donc, se renseigner et bien les identifier avant de les consommer. La superbe fleur de digitale est un poison ! La célèbre La Voisin l'utilisait pour empoisonner les victimes de ses clients.

3- L'exposition aux pesticides et aux polluants rend bien évidemment les fleurs impropres à la consommation. A moins de les cultiver chez soi, il vaut mieux les acheter chez des primeurs ou producteurs spécialisés… jamais chez le fleuriste !

4- Utiliser les fleurs rapidement. Elles ne se conservent vraiment que 48 h.

Ces quelques recommandations faites, les fleurs comestibles sont certes, parfaites pour décorer un plat, mais elles sont aussi étonnantes gustativement pour apporter une note épicée ou sucrée.

ail de l'ours

@pinterest : Pesto d'ail de l'ours

Les plus connues 

1- L'ail des ours ou ail sauvage . Il pousse à profusion d'avril à juin dans les milieux humides et boisés. Il dégage une délicate odeur d'ail. Il s'accommode avec des pommes de terre et de la viande.

2- Les fleurs de thym et de ciboulette. Leur arôme est plus concentré que les plantes aromatiques. Un carré d'agneau à la fleur de thym est un classique à essayer…

3- La bourrache. Elle est également une fleur du printemps. Connue des jardiniers, elle attire les pollinisateurs et s'associe donc parfaitement avec les fraisiers. Les fleurs et les feuilles de cette plante peuvent s'utiliser en cuisine. La couleur bleue des fleurs décore joliment une salade en apportant un petit goût salé. Les feuilles dégagent quant à elles une odeur de concombre. Elles peuvent se mélanger à du cresson ou des pissenlits.

4- La rose. Les pâtissiers apprécient ses pétales confits et cristallisés. C'est d'ailleurs ainsi que l'utilisation de la rose est la plus connue. Les pétales peuvent aussi être glissés sous la peau d'une volaille pour parfumer la viande.

Fleurs de lavande

@Pinterest

 

A découvrir

1- La fleur de lavande. Son odeur est connue de tous. Mais qu'en est-il de sa saveur ? La fleur de lavande est intéressante, car son goût est particulièrement doux et dure longtemps en bouche. Elle s'adapte aussi bien aux préparations sucrées et salées. C'est la fleur passe-partout par excellence, avec une pointe de raffinement. Un riz au lait, mangue, miel et lavande est une recette à tester.

2- L’œillet. L’œillet est, sans aucun doute, une des fleurs qu'on ne peut pas imaginer,ailleurs, que dans un vase. C'est l'ingrédient surprise, car il va surprendre les papilles !Avec un parfum proche de celui des agrumes, il accompagne les volailles et le saumon.

3- Le trèfle. Le trèfle se cultive très facilement et s'étend partout tel un tapis vert avec des fleurs blanches. Celles-ci sont comestibles. Elles sont douces au palais avec un petit goût de réglisse.

4- Le tournesol. On connaît plus l'utilisation des graines de tournesol grillées et torréfiés. Mais, les pétales et le bourgeon sont aussi consommables. Ce dernier se cuit comme un artichaut et en a le goût. Pour apporter un peu d'originalité à un petit-déjeuner, on peut confectionner un pain de mie au fleurs de tournesol.

Fleurs ou pas fleurs en cuisine, telle est désormais la question. En tout cas, il faut bien reconnaître que la nature est plutôt bien faite, et qu'elle offre des ressources insoupçonnables. A chacun de les ignorer ou de les adopter.

@Pinterest

A quelques semaines du printemps, alors que le réveil est annoncé, il ne tient qu'aux gastronomes d'agrémenter leurs plats d'un peu de poésie florale.

 

A table avec Plus de Coton !

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir une adresse mail valide
Veuillez saisir un message