Mes bonnes résolutions de rentrée D'un vacancier à un citoyen écoresponsable

15 Septembre 2016 | Par Sandrine | Ma vie Autrement

Mes bonnes résolutions de rentrée D'un vacancier à un citoyen écoresponsable

 

Quand nous revenons de vacances, l'esprit reposé et détendu, nous avons l'impression d'appartenir à un autre monde. Le stress quotidien, les embouteillages, les obligations diverses ne nous ont pas manqué. Les marches en plein air, le sport, les repas équilibrés et légers, nous ont fait le plus grand bien et nous ont reboosté. Le hic, c'est que le retour efface trop vite les bienfaits de la pause estivale. Alors comment y résister ? Rien de plus simple ! A l'image du vacancier, Il suffit d'avoir la volonté de reproduire les bonnes habitudes prises, pendant les moments de relâchement, dans la vie active, pour devenir en toute logique et d'une manière plus générale des citoyens responsables pour un bien-être global et durable. Bien évidemment, il n'est pas question ici de parler de la sieste de l'après-midi, mais plutôt de ces petits riens pas anodins, que nous faisons uniquement lorsque nous prenons réellement le temps.

D'un vacancier à un citoyen écoresponsable :

Il est bien inutile de nous imposer des contraintes. Il faut voir la chose comme une liste de bonnes résolutions ou de petits défis à réaliser tous les jours. Plus de Coton, vous propose quelques idées à mettre rapidement en pratique.

- Favoriser les déplacements à pieds ou à vélo

Vous avez pratiqué la marche pendant vos vacances . Vous avez fait de jolies promenades en vélo. Eh bien, continuez ! Ne cherchez pas d'excuses pour vous arrêter en si bon chemin, car lorsque l'intention n'est pas là, tous les prétextes sont bons… L'homme est fait pour marcher à pieds, ne l'oubliez pas. Nous sommes bipèdes.

- Opter pour le covoiturage

Vous avez apprécié de faire des rencontres sur votre lieu de villégiature. Eh bien, continuez ! Inscrivez-vous sur un site de covoiturage ou organisez-vous avec vos collègues. Vous contribuerez d'une manière tout à fait sympathique à diminuer les embouteillages et la pollution.

- Consommer local 

Vous avez fréquenté les marchés régionaux. Vous avez dégusté les produits locaux, en direct de la ferme. Eh bien, continuez ! Locavore pour un jour, locavore pour toujours, sachez-le ! Fini la malbouffe, vivez au rythme des saisons. De nombreux producteurs proposent de la vente directe. Des abonnements à des livraisons de paniers sont aussi possibles. C'est meilleur et ce n'est pas plus cher. Renseignez-vous ! En consommant ainsi, vous favorisez l'économie locale et vous agissez en faveur de la planète. Selon l'ADEME, les produits alimentaires sont la troisième source de gaz à effet de serre en France. Ils sont pratiquement à égalité avec le transport. Cela fait réfléchir, non ?

- Essayer de réparer au lieu de jeter 

Vous avez cassé une branche de vos lunettes de soleil. Ce n'est pas de chance. Mais vous avez eu le bon réflexe, la recoller. Un petit tube de colle vous a évité une grosse dépense. Eh bien, continuez ! Pourquoi toujours avoir cette mauvaise habitude de tout jeter. Ce n'est pas comme cela que vous lutterez contre l'obsolescence programmée. Rebellez-vous, donnez une seconde chose à vos objets.

- Diminuer les emballages 

Pour ne pas avoir à apporter, vos poubelles triées, trop souvent au bout de la rue, dans le container collectif, du petit hameau de vos vacances, vous avez pris soin de limiter les emballages. Mieux vaut une partie de carte qu'une corvée de poubelle. Vos déchets ont donc été réduits. Eh bien, continuez ! Quelle excellente résolution à appliquer au quotidien. Il faut entre 500 et 1000 ans pour que le plastique se dégrade. Pensez-y quand vous hésiterez entre le pack de 6 bouteilles d'eau ou la bonbonne. L'eau du robinet est parfaitement consommable.

- Faites attention à vos énergies

Vous avez pu vous passer de vos appareils électriques high-tech pendant 15 jours. Vous les avez éteints complètement pendant votre absence. Eh bien, continuez ! Ne laissez pas vos lampes et vos appareils en veille lorsque nous n'êtes pas là. Pensez aux bornes solaires pour vos jardins et balcon.

- Choisissez du linge facile d'entretien

Vous avez banni de vos bagages tous les vêtements et le linge qui se froissent trop. Vous avez mis le fer à repasser au placard. Cet été, vous avez choisi l'option « je lave, je mets ». Eh bien, continuez ! Pourquoi acheter une robe ou une veste avec un nettoyage à sec ? Le perchloréthylène utilisé est un solvant toxique très irritant et se retrouve déversé dans les nappes phréatiques et les rivières. Il existe suffisamment de collections dans l'habillement et le linge de maison, très faciles d'entretien, pour éviter de recourir à cette catastrophe écologique. Avez-vous essayez le linge bio de Plus de Coton ?

- Privilégiez les produits cosmétiques bio  

Vous avez essayé un savon de Marseille acheté sur le marché ou une lotion à base de plantes bio. Eh bien, continuez ! Faites attention à la composition de vos cosmétiques. Il est notoire aujourd'hui que certains, notamment dans des grandes marques, contiennent des perturbateurs endocriniens. La santé est le plus grand bien. Il faut la préserver.

Finalement, il n'est vraiment pas compliqué de transposer l'esprit d'un vacancier dans la vie écoresponsable d'un citoyen. Oser dire le contraire serait mentir. Pour les plus motivés, et pour information, sachez que consommer du thé est préférable au café. En effet, pour produire un kilo de café, il faut utiliser 21 000 litres d'eau. Alors que pour un kilo de thé, 9 200 litres sont utilisés. Le français moyen consomme 5 kg de café par an. S'il consommait à la place du thé, environ 60 000 litres d'eau serait économisés par an.

 

Bonne rentrée !

 

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir une adresse mail valide
Veuillez saisir un message