Léconomie circulaire, où en est-on ?

08 Octobre 2015 | Par Sandrine | Ma vie Autrement

Léconomie circulaire, où en est-on ?
Il y a un an déjà, Plus de Coton publiait sur son blog un billet intitulé « Je consomme autrement : l’économie circulaire ». A quelques mois de la COP21, un petit bilan sur ce modèle économique écoresponsable s’impose.

La dernière étude menée par la fondation Ellen MacArthur et Janez Potocnik conforte Plus de Coton dans l’idée que lorsqu’on veut réellement préserver la planète, il existe des solutions évidentes qui peuvent répondre à nos besoins et à nos attentes. Plus de Coton s’y engage et en a fait ses valeurs.

Principes de l'économie circulaire

Petit rappel des grands principes de l’économie circulaire ?

1- Utiliser efficacement et modérément toutes les ressources non renouvelables.

2- Exploiter les ressources renouvelables en respectant leurs conditions de renouvellement.

3- Créer et produire proprement

4- Consommer dans le respect de l’environnement

5- Recycler les déchets et en faire une nouvelle ressource

6-  Traiter les déchets sans nuisance

 

Le rapport de la fondation Ellen MacArthur et Janez Potocnik

A l’occasion des Journées de clôture des Etats Généraux de l’économie circulaire du Grand Paris, le 15 septembre dernier, la Fondation Ellen MacArthur et Janez Potocnik, co-président du Panel international des ressources au PNUD et ex-Commissaire européen pour l’Environnement, ont présenté les conclusions d’une étude sur l’économie circulaire et son impact en Europe , lesquels sont encourageants et plus que prometteurs. En effet, les retombées d’une économie circulaire sont réellement financières, sociales et écologiques. Ce schéma n’a que des avantages pour nos sociétés. Selon le rapport, l’Europe peut ainsi réaliser un bénéfice net de 1800 Milliards de Dollars d’ici 2030, autant dire d’ici demain… Cela représente 900 Milliards de Dollars supplémentaires par rapport au modèle économique linéaire actuel.  Il a été calculé, que les revenus des ménages augmenteraient de 3000 €, soit 11 % de hausse, que le temps passé dans les embouteillages diminuerait de 16%, et que les émissions de Co2 baisseraient de moitié par rapport au niveau enregistré aujourd’hui. L’économie circulaire offre donc de belles perspectives économiques puisqu’elle peut agir à la fois sur l’alimentation, la mobilité et l’environnement bâti. Ces derniers représentent tout de même 60 % des dépenses des ménages. L’intérêt n’est donc pas négligeable et immédiatement mesurable auprès des consommateurs. L’économie circulaire participerait selon les conclusions de l’étude de la Fondation  Ellen MacArthur et Janez Potocnik, à rendre l’Europe plus compétitive. Cependant, les pays européens n’ont pas encore tous intégrés la nécessité de préserver la valeur des produits, des composants et des matières. Dans le domaine du recyclage des déchets électroniques et électriques par exemple, seulement 35 % sont correctement recyclés selon une étude récente des Nations unies et d’Interpol publiée le 30 août 2015. La Roumanie, l’Espagne et Chypre sont les mauvais élèves, bien loin des 85 % de la Suède et de la Norvège.

Les belles idées accessibles à tous

Les grandes villes du monde entier ont certes lancé un appel à agir pour l’économie circulaire, mais de belles idées font déjà leur chemin auprès des concitoyens. Voici une petite liste non exhaustive des dernières initiatives qui peuvent tout changer :

-       La location des voitures inutilisées par les propriétaires pendant leurs vacances.

-       L'Assemblée nationale a adopté le 21 mai 2015 une disposition du projet de loi sur la transition énergétique qui impose aux sociétés concessionnaires d'autoroutes de favoriser le covoiturage.

-       Le numéro 1 mondial du petit électroménager Seb est le premier fabricant à se lancer dans un service de location d'appareils culinaires (source AFP). Ce service est pour le moment limité à l’agglomération dijonnaise et vise environ 100 000 foyers.

-       Mud Jeans, une entreprise équitable hollandaise et lauréate du Challenge de l'économie circulaire, propose à la location des jeans

-       L'entreprise Baudelet recycle les déchets et récupère une eau après « ultrafiltration »  pour en faire un lave-glace écologique 100% biodégradable

 

Enfin pour terminer, il est à rappeler que depuis le 13 août 2015, la Terre vit sur ses réserves. La préservation des ressources est devenue une urgence… Chaque choix économique est une responsabilité. Plus de Coton,  pour sa nouvelle collection de draps-housses, a donc décidé de privilégier, cette fois-ci,  le circuit court, en faisant appel au savoir-faire français du Label Vosges – Terre Textile, limitant ainsi le transport et les émissions de Co2. 

A propos de l'Auteure

Avec cet article, nous renforçons notre collaboration avec Sandrine Connault de l'Alchimiste des Mots,

Une plume, un style, des mots pour parler de PlusDeCoton et de ses engagements éco-responsables. Mais pas seulement, allez faire un tour sur son site et vous y découvrirez ses Merveilleuses Chroniques.

1 Commentaire

Par Carole, le 23/03/2017 à 15h03

Cest important de sensibiliser tout le monde à léconomie circulaire, de lEtat aux particuliers en passant par les entreprises ! Dans mon entreprise on réutilise les cartouches dencre vides : https://www.selecteo.fr/content/10-comment-proceder-


Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir une adresse mail valide
Veuillez saisir un message