Je consomme autrement : l’économie circulaire

11 Septembre 2014 | Par Sandrine | Ma vie Autrement

Je consomme autrement : l’économie circulaire

"Rien ne se perd, tout se transforme"

(Container de recyclage du pays des Charentes)

« Ainsi font, font, font, les petites marionnettes. Ainsi font, font, font, 3 petits tours et puis s’en vont » ! Cette petite comptine qui amuse les enfants et leur parent pourrait parfaitement s’adapter à notre mode de consommation, car si Nous, consommateurs, n’y prenons pas garde, les ressources de notre terre vont s’épuiser.  A trop vouloir, nous risquons, à terme, de ne plus avoir.

"Rien ne se perd, tout se transforme"

(Container de recyclage du pays des Charentes)

« Ainsi font, font, font, les petites marionnettes. Ainsi font, font, font, 3 petits tours et puis s’en vont » ! Cette petite comptine qui amuse les enfants et leur parent pourrait parfaitement s’adapter à notre mode de consommation, car si Nous, consommateurs, n’y prenons pas garde, les ressources de notre terre vont s’épuiser.  A trop vouloir, nous risquons, à terme, de ne plus avoir.

 

economie-circulaire-principes

(sources photo : SPIE-BELGIQUE)

L'économie circulaire 

L’idée d’une économie circulaire fait aujourd’hui de plus en plus son chemin à la manière d’une ritournelle, car il est difficilement concevable dans notre société moderne actuelle d’y échapper. C’est en 2007, qu’apparu dans nos médias, ce nouveau modèle de consommation, lors du Grenelle de l’environnement. Cependant, depuis les années 70, de nombreux chercheurs développent des courants de pensées qui à présent sont à l’origine de l’économie circulaire. La navigatrice, Ellen MacArthur première femme participante au Vendée Globe, arrivée seconde en 2000-2001, est une  fervente représentante de ce « consommer autrement », à travers sa fondation.

Une récente étude du Crédoc (*) de juin 2014, indique que 30% des Français préféreraient consommer moins, mais mieux, 88% pensent que la société a besoin de se transformer profondément (contre 70% en 1984) et 93 % estiment que les efforts de chacun peuvent avoir un impact important sur la protection de l’environnement. La prise de conscience est là, et chaque action positive en faveur du développement durable est un investissement sur la durée. L’économie circulaire s’adresse à tous ceux qui se sentent responsables et solidaires, à ceux, qui souhaitent consommer autrement, en évitant le gaspillage des matières premières et des sources d’énergies non renouvelables.

Quels en sont les grands principes ?

1- J’utilise efficacement et modérément toutes les ressources non renouvelables.

2- J’exploite les ressources renouvelables en respectant leurs conditions de renouvellement.

3- Je crée et je produis proprement

4- Je consomme en respectant l’environnement

5- Je recycle les déchets pour en faire une nouvelle ressource.

6-  Je traite les déchets sans nuisance

Comment consommer autrement ?

La seule attitude adoptée par la majorité des consommateurs suffit à révolutionner l’économie de masse et industrielle. Ainsi, agir pour dire non, c’est se préoccuper des déchets et des emballages, faire attention aux déchets lors des achats en magasin,  trier les déchets, favoriser les réparations des appareils d’électroménager, hi-fi, vidéo et lutter en même temps contre l’obsolescence programmée des industriels, acheter et vendre des biens d’occasion, donner, échanger, prêter. C’est aussi économiser l’énergie, en faisant attention à l’utilisation de l’eau, de l’électricité, etc… La régulation des besoins permet la juste production et par conséquent la préservation des ressources.

Sous son nom, un peu pompeux, l’économie circulaire est un mode de consommation qui ne nécessite qu’un effort de bon sens. Encore faut-il, cependant, ne pas se laisser détourner par les politiques de marketing percutantes et convaincantes de certaines marques, totalement désengagées du développement durable, et favorisant d’abord la multiplication de leur chiffre d’affaires. Quoi qu’il en soit, les consommateurs auront toujours le dernier mot. Leur vigilance et leur adhésion à la construction d’un autre modèle de société, leur donne le pouvoir de tout changer, même dans une situation de crise économique et financière.

Alors, si les paroles des chansons, comme « Ainsi font, font, font, les petites marionnettes » vont et viennent au fil du temps, et circulent de génération en génération, il n’en est pas de même pour notre planète.

A moins, que nous en ayons décidé autrement…

 

Plus de Coton s’engage au côté des consommateurs en faveur de l’économie circulaire :

Coton bio : Le respect de la matière et un choix adapté à l’usage

Les Teintures respectueuses de l’environnement

Les Teintures et le linge de lit

Les tapis de salle de bain éco-responsable tissés avec des fibres recyclées

(*) CREDOC : Centre de Recherche pour l'Etude et l'Observation des Conditions de Vie.

A propos de l'Auteure

Sandrine Connault-l'alchimiste des motsSandrine Connault est un alchimiste des mots et l'auteure des Chroniques de Sandrine.
Elle utilise le vocabulaire à sa manière pour lui apporter cette musicalité qui donne envie de  lire.
Ses textes  sont authentiques et sincères.

 

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir une adresse mail valide
Veuillez saisir un message