Quelques conseils pour un barbecue bio

09 Juillet 2015 | Par Sandrine | Ma vie Autrement

Quelques conseils pour un barbecue bio

Selon une étude GFK pour Weber France de septembre 2010, 79 % des personnes possédant une maison avec jardin, cour ou terrasse, déclarent posséder un barbecue. 73 % des possesseurs l’utilisent pendant la période estivale.

Moment de convivialité, envie de cuisiner en plein air, le barbecue rime inévitablement avec été ! 

Selon une étude GFK pour Weber France de septembre 2010, 79 % des personnes possédant une maison avec jardin, cour ou terrasse, déclarent posséder un barbecue. 73 % des possesseurs l’utilisent pendant la période estivale.

Moment de convivialité, envie de cuisiner en plein air, le barbecue rime inévitablement avec été !

L’agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail, rappelle toutefois, que la cuisson d’aliments à des températures élevées, en particulier en contact direct avec la flamme, conduit à la formation en surface de composés chimiques -hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Ceux-ci ont des propriétés cancérigènes. Mais, les données scientifiques actuellement disponibles montrent tout de même, que le risque de surexposition alimentaire à ces composés par l’utilisation de barbecue,  est tout à fait limité si l’on respecte certaines recommandations.

Pour profiter pleinement de ce plaisir culinaire tout  en ayant une attitude écoresponsable, Plus de Coton vous donne quelques conseils de bon sens, qui ne sont absolument pas contraignants 

Le choix du barbecue

Les barbecues à gaz et électriques sont d’emblée exclus, car ils ont recours pour le premier à une énergie non renouvelable, et pour le second à une énergie peu rentable si l’on fait le ratio entre sa productivité et les pertes lors de son transport.

Le barbecue idéal pour rester dans un esprit complètement bio est le barbecue solaire. Il ne nécessite aucun combustible et fonctionne avec le soleil, une énergie naturelle et inépuisable. Cependant, cette dernière n’étant pas stockée, il n’est pas possible de l’utiliser le soir.

D’un point de vue pratique, et traditionnel, le barbecue à charbon de bois est celui qui est le plus acheté par les consommateurs. En dehors du petit goût fumé qu’il donne aux aliments, le charbon de bois est une source d’énergie renouvelable. Il est préférable d’utiliser un charbon de bois épuré qui est délivré des matières organiques, du goudron et de l’humidité (85% de carbone ou de catégorie A) plutôt qu’un charbon de bois ordinaire. Ce type de charbon est de meilleure qualité. Certains prônent l’utilisation des sarments de vignes. L’idée est bien évidemment intéressante. Cependant, il faut pouvoir utiliser des sarments non traités et complètement bio. Il est actuellement difficile d’en trouver, puisque les viticulteurs sont obligés de traiter leurs parcelles, sous peine d’être poursuivis en justice.  Certains fabricants proposent des barbecues verticaux. La cuisson verticale empêche la graisse de tomber sur  les braises et donc la formation des hydrocarbures. Le barbecue vertical de Raymond  a été récompensé au concours Lépine 2012

Le choix de l’allume barbecue

Chercher la facilité pour allumer un barbecue, ça serait un peu le renier, non ? Principalement deux types d’allume-feu sont disponibles en magasin. Il y a ceux qui sont d’origine pétrochimique, moins chers, plus rapides, mais absolument pas écologique. Et, il y a ceux qui sont d’origine végétale, fabriqués à partir de matériaux recyclés, comme la cire, le bois ou des résines naturelles. Son prix est un peu plus élevé et l’allumage est un peu plus long. L’allume-feu écologique est la bonne solution pour un véritable barbecue écologique !  

Le choix des aliments

Quel que soit le mode de cuisson, la qualité des produits est essentielle pour manger sainement. S’approvisionner directement chez le producteur est une des meilleures solutions pour d’une part connaître l’origine et le mode de production, et d’autre part limiter les coûts et les effets du transport sur la planète. D’ailleurs, selon le cabinet Natural Marketing Institute, 71% des Français préfèrent acheter des produits locaux. Le consommateur a réellement tout à gagner en optant pour « made in près de chez soi ». Les produits sont bien meilleurs en goût et surtout plus frais. Les fruits et les légumes peuvent même être ramassés le matin de la mise en vente.  Il est aujourd’hui très facile de trouver sur internet l’adresse d’une AMAP, d’un service local  de livraison de paniers de produits frais… Ce choix de consommation réunit les carnivores et les végétariens sous un même nom : Les locavores.


 

Le barbecue bio rassemble donc !

Alors, tous à table …

Pendant que les brochettes de canard aux abricots  et les champignons farcis  cuisent sur le barbecue bio de Plus de Coton, admirez notre jolie table de la collection piments  : nappe et serviettes tissées avec des fibres de coton issues de l'agriculture biologique, la teinture des fils de coton et l'impression du dessin ont été réalisées avec des encres écologiques. La gamme actuellement en solde comporte également des sets de table, des maniques et gant de cuisine pratiques pour ne pas se brûler, des torchons, et un tablier. 

Bel été à tous les lecteurs et clients de Plus de Coton

 

A propos de l'Auteur

Sandrine Connault-L'alchimiste des Mots

Avec cet article, nous renforçons notre collaboration avec Sandrine Connault de l'Alchimiste des Mots,

Une plume, un style, des mots pour parler de PlusDeCoton et de ses engagements éco-responsables. Mais pas seulement, allez faire un tour sur son site et vous y découvrirez ses Merveilleuses Chroniques.

 

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir une adresse mail valide
Veuillez saisir un message