Ma maison tendance et naturelle

Derniers commentaires

La consommation collaborative, les nouveaux supermarchés coopératifs et participatifs

04 Mai 2017

Par Sandrine dans Ma vie Autrement / Mot-clé : Supermarché cooératif et particiatif

S'il y a une ligne directrice qui s'affirme de plus en plus dans notre société, c'est celle du juste prix et de la juste consommation. Fatigués de la surproduction, de la surconsommation, et du profit centralisé par des acteurs économiques souvent irresponsables, les consommateurs s'organisent, réajustent et réinventent un modèle de consommation qui mise sur l'avenir et le partage.

Plus de Coton ne cesse de le répéter. Il est impératif de consommer mieux et autrement, et en a fait ses engagements depuis sa création . Qualité, durabilité, maîtrise de la production, choix responsable des matières premières, juste prix et respect de l'homme et de son environnement, sont depuis des années les choix économiques et commerciaux de la marque. Ces principes n'ont cependant, rien d'extraordinaire dans notre ordinaire. Ils sont transposables et multipliables à l'infini dans tous les domaines du juste besoin. L'exemple le plus simple est la nourriture. Il y a 10 000 ans au Néolithique, la naissance de l'agriculture fut le passage d'une vie de nomades à la sédentarisation, par la culture des plantes et la domestication des animaux à des fins alimentaires. Ce développement qui fut la première révolution agricole répondait à un véritable besoin : produire pour se nourrir. La modernisation des outils, la spéculation des marchés et les politiques liées à la mondialisation a fait oublier l'essence même du mot agriculture et du travail de la terre. Le monde s'est perdu. Mais des structures tentent de retrouver depuis une trentaine d'années le fondement même la production agricole et de la consommation alimentaire. Ce sont les nouveaux supermarchés coopératifs et participatifs, un choix collaboratif qui favorise les producteurs et les consommateurs sans aucun autre intermédiaire.

Réorganiser la vie de la société autour du juste besoin

Le principe des coopératives telles que La Louve  ou La Park Slope Food Coop est de réorganiser la vie de la société autour du juste besoin. Ce modèle de supermarché repose sur des critères simples, responsables et cohérents : le goût, la durabilité environnementale, le respect du commerce équitable et des conditions de travail des producteurs, la pratique de prix bas et le devoir de satisfaire les besoins culinaires hétérogènes des membres. L'information sur la provenance des produits proposés est claire et sans ambiguïté : Bio, commerce équitable, local, issu d'une coopérative. Pour accéder à ces supermarchés, les clients doivent devenir membres et participer en tant que bénévoles au bon fonctionnement de la structure en tenant les caisses, en aidant au déchargement et à l'installation des produits, en assurant les tâches administratives, etc. Un engagement d'environ 3 h par mois suffit compte tenu du nombre croissant de bénévoles. Au-delà de la nécessité d'acheter des produits sains qui varient au rythme des saisons pour se nourrir, ces coopératives remettent l'humain au centre du système. Le consommateur n'est plus la vache à lait des grandes chaînes de distribution et des industriels. Il est par son rôle participatif au sein de ces nouveaux supermarchés acteur et décideur.

Proposer des produits de qualité à coût raisonable

Les supermarchés dits low-cost des grandes enseignes de la distribution ont contribué à diffuser l'idée qu'on ne peut pas avoir « le beurre et l'argent du beurre », et qu'en conséquence, la pratique des bas prix impacte nécessaire la qualité des produits. Ils se sont développés en raison de la baisse du pouvoir d'achat des consommateurs et des crises économiques. Le résultat de cette consommation à bas prix de mauvaise qualité est une augmentation du surpoids et de l'obésité dans le monde. Ce scandale sanitaire est le fruit d'une consommation excessive de produits industriels, aggravé par l'attraction d'un prix faible.

Les supermarchés coopératifs et participatifs cassent ce cliché néfaste pour la santé en proposant réellement des produits d'excellentes qualités à des prix raisonables. Ils démontrent qu'il est possible de manger sainement sans se ruiner et répondent tout simplement aux principes diététiques suivants :

  • Manger de tout
  • Éviter au maximum les produits industriels
  • Varier les plaisirs
  • Surveiller les quantités

 

Les produits sont vendus jusqu'à 40 % moins chers. La participation des adhérents au fonctionnement de la coopérative, les circuits courts, et bien évidemment le fondement même de la consommation collaborative sans objectif de profits mais avec un réinvestissement dans l'intérêt général font qu'il est possible de proposer à la vente des produits de qualité à prix raisonables. Ce système de raison va à l'encontre de tous les modèles économiques proposés depuis des années. Il fonctionne, car la Park Slope Food Coop qui inspire de nombreuses coopératives françaises  existent depuis plus de trente ans. La consommation n'est pas une affaire de quantité mais de qualité. Dans le domaine alimentaire, il s'agit de manger mieux, pour vivre mieux.

Le véritable concept de demain, celui qui peut définitivement s'inscrire dans la durée pour le bien de tous, producteurs et consommateurs, se trouve dans les supermarchés coopératifs et participatifs, que certains audacieux appellent même supermarchés citoyens. Le choix du raisonnable n'a donc rien de cornélien. Le véritable pouvoir de changer est entre les mains des consommateurs.

L'engagement est le chemin du changement …

 

A propos de l'Auteure

Sandrine Connault-L'Alchimiste des mots

Sandrine Connault de l'Alchimiste des Mots,

Une plume, un style, des mots pour parler de PlusDeCoton et de ses engagements éco-responsables. Mais pas seulement, allez faire un tour sur son site et vous y découvrirez ses Merveilleuses Chroniques.

 

Aucun commentaire pour le moment

Ma Page sur Hellocoton
Retrouvez odileL sur Hellocoton

Ajouter un commentaire